L’écurie active, c’est l’ensemble des réponses techniques que l’on apporte aux questions que pose l’hébergement des chevaux en groupe.

L’objectif est d’aménager avec le moins de concessions possibles un espace dans lequel :

  • Les caractéristiques comportementales de l’espèce équine seront respectées
  • La pénibilité du travail sera minimale
  • Le temps de travail soit consacré aux tâches qui génèrent réellement de la valeur ajoutée comme l’enseignement, le dressage des chevaux, la relation avec la clientèle etc.

1 Séparer les points d’intérêt

Le principe de base de l’agencement d’une écurie active est commun avec celui du paddock paradise : c’est la séparation des points d’intérêt. En ménageant judicieusement des distances entre le dortoir, le fourrage, le distributeur de concentré, l’abreuvoir, la zone de roulade etc, on va générer une locomotion bénéfique d’une part pour le physique des chevaux et d’autre part pour l’ambiance générale dans le groupe en répartissant au maximum les chevaux dans l’espace alloué à l’écurie active. Cet aménagement peut se faire avec des clôtures :

  • En créant des contournements
  • Des portes anti retour que l’on installe généralement au niveau du Distributeur Automatique de Concentrés (DAC) pour « obliger » le cheval à parcourir une certaine distance avant de pouvoir revenir au DAC.

2 Créer un dortoir

49C’est le lieu où doit régner le plus grand calme. Le meilleur moyen est que l’on n’y trouve ni alimentation, ni eau, ni tout autre centre d’intérêt. On recommande d’y ménager une surface d’environ 10 m² par cheval. Non pas que cela correspond à la surface moyenne d’une boxe mais, c’est en fait à partir de cette surface que l’on observe que les individus en bas de l’échelle hiérarchique du groupe passent le même temps que les autres à profiter de l’abri.

Pour favoriser le temps de repos couché :

  • On améliore le confort de l’abri avec des matelas Confort ou une litière paillée. Cette dernière aura les inconvénients de générer du travail en incitant les chevaux à y déposer leurs crottins, de la poussière et moins de calme puisqu’une partie de la paille va être consommée.
  • On installe des  « paravents » ou on sépare un grand dortoir en différents salles,

Pour éviter que cet abri se transforme en souricière pour cheval dominé, on préfèrera un local peu profond avec plusieurs entrées en façade afin que n’importe quel cheval puisse sortir lorsqu’un autre individu rentre et que ça le gène. On pourra également créer plusieurs abris pour un seul groupe ou diviser l’abri en deux.

3. Toilettes

Toilette chevauxSi vous aménagez le dortoir pour des matelas confort, vous aurez avantage à créer des zones de toilettes. C’est très simple : il suffit de délimiter une aire de 2 à 3 m² par exemple avec des troncs, de la pailler et d’y regrouper les crottins déposé alentours. De cette façon, les chevaux vont préférentiellement uriner à cet endroit et également y déposer leurs crottins. Cette astuce facilité le nettoyage et améliore la propreté de l’écurie. Pour être efficace, on positionne cette zone à l’abri d’un appentis de façon à ce que la litière soit protégée de la pluie.

Dans une écurie active comme dans toute entreprise, la fonctionnalité et la productivité du travail doivent être optimisées.

 

4.     Circulations techniques

Les véhicules vont être amenés à circuler à l’intérieur de l’espace de vie des chevaux pour le curage quotidien des crottins ainsi que pour le rechargement régulier des râteliers. L’aménagement des barrières techniques électrifiées permet de gagner du temps, de la sécurité et les pénibles descentes de tracteur.

5. Passages de personnes

passage de personnesLes circulations des personnes dans l’écurie active sont facilitées par l’installation de passages de personnes dont la largeur de 30 à 40 cm permet de circuler facilement à pied sans ouvrir ou (oublier de )fermer des barrières. Un gain de fonctionnalité simple efficace et sécurisé.

 

 

 

 

 

 

6.     SAS

1aLes usagers de l’écurie active vont être amenés à aller chercher des chevaux dans le parc. Ce moment peut être l’occasion de l’expression de comportements sociaux des chevaux et de bousculades surtout si la personne n’a pas beaucoup d’expérience dans la manipulation des chevaux en groupe. C’est pourquoi on peut avantageusement aménager des sas avec deux portails successifs pour sortir et rentrer les chevaux sans risquer d’évasion de pensionnaires. Ce sas sert en général aussi à entreposer les licols des chevaux à l’abri.

Toutes ces astuces sont le fruit du travail de plusieurs concepteurs et propriétaires d’écuries actives. Le concept est en constant évolution au fur et à mesure des bonnes idées et des tests de chacun. N’hésitez pas à nous communiquer aussi vos astuces et concepts d’aménagement, nous en feront profiter au maximum ceux qui optent pour l’hébergement collectif des chevaux.

All rights reserved Salient.