Choix de la porte des automates en écurie active

Par 8 mars 2018Articles

Dans tous les automates d’alimentation individuels qui composent l’écurie active (distributeur de concentrés ou distributeur individuel de fourrage), les chevaux sont systématiquement isolés de leurs congénères de façon à être au calme pour manger. Le système se ferme avec deux types de barrières arrière : un dispositif léger avec une baguette électrifiée et un système de porte caoutchouc à deux ventaux. Après avoir fait un point sur les barrières des automates de l’écurie active, nous nous pencherons sur les éléments de différence des deux systèmes pour aider à faire un choix plus éclairé.

porte-automate Choix de la porte des automates en écurie active« Contention » des chevaux dans les automates de l’écurie active

Lorsque le cheval entre dans un automate d’écurie active, le transpondeur qu’il porte est détecté. S’il a l’autorisation de manger (pour les distributeurs) ou de passer (pour les portes sélectives), il est alors isolé de ses congénères par la fermeture de la porte arrière. Le portillon anti-retour qui gère la sortie de l’automate le préserve des intrus par le côté « avant » de l’automate. Pour des raisons évidentes de sécurité, le cheval n’est jamais bloqué dans un automate. S’il prend peur pour n’importe quelle raison et qu’il « force le passage » vers l’avant ou vers l’arrière les différents dispositifs sont conçus pour laisser passer le cheval en toute sécurité sans être détériorés.

La baguette mobile électrifiée

À l’origine du concept, la porte arrière de tous les automates était systématiquement une baguette articulée équipée d’un ruban de clôture électrique qui vient se fermer à la façon d’un passage à niveau. Le cheval qui la touche reçoit une « poignée de châtaignes » lui bloquant ainsi l’accès à la stalle occupée par un congénère. Cette baguette est donc une barrière psychologique puisque les chevaux peuvent se voir de part et d’autre de cette dernière, mais n’osent pas la franchir.

La porte-caoutchouc double ventaux

Arrivée plus tardivement dans l’offre des équipements pour automates, la porte-caoutchouc est composée de deux ventaux en caoutchouc fixés sur un châssis métallique. Le système d’ouverture et de fermeture positionné au-dessus de la stalle est actionné selon les mêmes commandes que celles de la barrière électrifiée. Les portes occultent visuellement et physiquement le passage relativement bas de manière que même les poneys ne puissent pas passer par-dessous lorsque la porte est fermée. Cette porte n’est pas électrifiée.

Quelle porte choisir ?

  • Une première différence entre ces deux systèmes est évidemment le prix qui est environ 3 fois plus important pour une porte-caoutchouc que pour une baguette électrifiée.
  • Cependant, avoir recours à une électrification aussi proche des chevaux nécessite une installation parfaitement réalisée de façon qu’aucun contact ne se produise entre les conducteurs de clôture et les parties métalliques de la stalle d’alimentation. Il faut se souvenir que le cheval a une ouïe beaucoup plus fine que la nôtre particulièrement sur la plage des sons aigus puisqu’il perçoit des aigus considérés comme ultrasons pour nous humains. Les petits clics peuvent apeurer les chevaux les plus craintifs et les empêcher littéralement de manger par crainte de la clôture.
  • L’apprentissage avec la baguette est plus compliqué, car lorsque le cheval découvre l’automate, il va souvent ressentir le besoin de l’explorer et de le renifler. C’est un comportement habituel face à un nouvel objet. Le cheval risque alors de prendre un « coup de jus » au niveau de la baguette … On fait mieux en termes de désensibilisation. On doit alors la débrancher pour repousser le problème au moment où il faudra bien rebrancher l’électrificateur. De plus, la cinétique de la baguette est plutôt rapide, ce qui peut également inquiéter les chevaux les plus sensibles.
  • Les chevaux qui ont de grandes encolures et qui n’ont pas plus peur que cela de la clôture électrique, car ils « gèrent la distance » peuvent se montrer un peu taquins avec ceux qui mangent. Le niveau de calme recherché dans l’écurie active n’est alors plus au rendez-vous.
  • Le principal avantage de la porte-caoutchouc tient dans la maxime « loin des yeux, loin du cœur ». Le cheval qui attend son tour au niveau de la porte ne voit pas celui qui est dans l’automate et inversement. Cela permet de faire baisser la tension chez les plus impatients, et de rassurer les chevaux subordonnés qui s’inquièteraient de la proximité d’un dominant surtout si celui-ci a un petit creux.
  • La vitesse de fonctionnement de la porte-caoutchouc est lente et n’effraie pas les chevaux. Cela rend l’apprentissage plus facile et moins stressant pour les nouveaux.

En bref, bien que l’on ait le choix, la porte-caoutchouc est d’une utilisation plus facile et règle les problèmes de relations entre chevaux de façon plus radicale. On pourrait croire que c’est systématiquement un choix … pas forcément. En effet, beaucoup d’écuries actives travaillent avec succès avec des baguettes électrifiées. Enfin, pour les portes sélectives, l’emploi d’une porte-caoutchouc semble un peu « too much », car le cheval ne passant que quelques secondes dans la stalle, il n’a pas vraiment le temps de se faire déranger par ses congénères.

porte-automate Choix de la porte des automates en écurie active

Arnaud Lallemand

Consultant chez Equin Plus - Horse Stop
Passionné de la relation homme cheval, il pratique l’équitation depuis l’enfance dans de nombreuses disciplines (CSO, complet, dressage, attelage, voltige cosaque, randonnée, élevage …) et fréquente divers établissements équestres toujours assoiffé de connaissance sur le cheval. Ingénieur des techniques agricoles, son expérience professionnelle conjugue porte à la fois sur les équipements et sols équestres et sur le cheval en tant que tel. 6ans passés au service ingénierie des Haras Nationaux ont développé ses compétences en terme de conception des sols équestres et de développer ses connaissances sur les questions de bien-être des chevaux. Il obtient le DU d’éthologie de l’université de Rennes avec mention. Convaincu que le bien-être du cheval n’a de sens que s’il est porté par une grande fonctionnalité de l’ensemble de la structure. A l’occasion de l’Equimetting infrastructures équestres du Lion d’Angers,il rejoint la société Horse Stop pour importer en France le concept très innovant de l’écurie active. Le partenariat avec HIT et l’approche scientifique du comportement équin font aujourd’hui bénéficier les porteurs de projet d’écurie active d’une compétence unique.
porte-automate Choix de la porte des automates en écurie active

Les derniers articles par Arnaud Lallemand (tout voir)

Invitez vous à la discussion Un commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

All rights reserved Salient.

Guide Complet
de 64 pages

Tout ce qu’il faut savoir pour créer son Ecurie Active

Découvrir