On a l’habitude de voir des écuries actives qui hébergent des groupes importants de chevaux avec des effectifs souvent voisins de 20 chevaux. Certaines écuries en hébergent parfois beaucoup plus. Les plus grandes structures accueillent près d’une centaine d’individus. Dans ce cas, ils sont partagés en plusieurs troupeaux généralement constitués de 20 à 40 chevaux. Ce sont toujours des structures professionnelles. Qu’en est-il du particulier qui héberge seulement 2 chevaux ou qui souhaite en héberger seulement 5 ou 6?

L’écurie active, c’est l’ensemble des réponses techniques pour aménager un hébergement de chevaux en groupe pour leur apporter le meilleur bien-être possible. Un groupe, ça commence à 2 individus. Comme le cheval est un animal grégaire, il est indispensable pour lui de pouvoir interagir avec d’autres chevaux. Nous déconseillons donc d’héberger seulement un cheval sans congénère. Il est également important que ce congénère soit un cheval. L’expression de ses comportements sociaux ne peut en effet se faire réellement qu’avec un autre « equus caballus ». On pourrait penser qu’un cheval et un âne peuvent vivre ensemble mais bien que les espèces soient proches, les comportements diffèrents de façon assez sensible et ce n’est donc pas tout à fait équivalent. S’il fallait le confirmer, la présence d’une chèvre, d’un mouton ou des poules ne remplace en rien celle d’un congénère de la même espèce.

Pour concevoir l’écurie active même pour 2 chevaux, on reprendra les mêmes règles de base d’agencement d’une écurie active :
– Créer les points d’intérêt : zone fourrage, distributeur de concentrés, abri couchage, eau, zone de sable profond, pierre à sel, zone de grattage, etc…
– Séparer les points d’intérêt pour générer du mouvement
– Render le nettoyage fonctionnel en stabilisant le sol.

Le concept reste le même mais il faudra ménager une surface plus importante par animal de l’ordre d’environ 300 à 400 m² pour la surface hivernale stabilisée avec si possible des accès à l’herbe aux beaux jours. Pour les structures qui hébergent de petits effectifs et veulent progressivement améliorer leur équipement, on peut donner les conseils suivants :
– Commencer par imaginer et mettre sur le papier le plan définitif de votre écurie pour le nombre de chevaux que vous héberger à terme.
– Garder à l’esprit les 10 m² d’espace abrité par cheval mais on peut réduire cette surface pour les tous petits effectifs (un abri 3×6 convient pour 2 voire 3 chevaux).
– Essayer de faciliter le travail en installant les points d’alimentation facilement accessibles.
– Aménager avec des dalles drainantes les surfaces au sol les plus sollicitées qui sont les zones de distribution du fourrage et les devants d’abris.
– Automatiser tout ce qui peut l’être : l’abreuvement d’abord puis, au fur et à mesure, le concentré puis le fourrage. La distribution du fourrage peut avantageusement être effectuée grâce à un râtelier Durapoly équipé d’un filet petites mailles.

filet-foin-chevaux Une écurie active pour 2 chevaux est-ce possible ?

L’écurie active est le mode d’hébergement qui remplit aux mieux les directives de la charte sur le bien-être Équin et qui facilite au mieux le travail lié à l’hébergement des chevaux. Que l’on héberge 2 chevaux ou tout un troupeau, l’objectif est leur bien-être. Si des solutions plus techniques répondent aux problématiques des grands troupeaux. Quelques aménagements simples, bien agencés avec des équipements adaptés permettent d’apporter tout autant de bien-être aux tous petits groupes de chevaux.

filet-foin-chevaux Une écurie active pour 2 chevaux est-ce possible ?

Arnaud Lallemand

Consultant chez Equin Plus - Horse Stop
Passionné de la relation homme cheval, il pratique l’équitation depuis l’enfance dans de nombreuses disciplines (CSO, complet, dressage, attelage, voltige cosaque, randonnée, élevage …) et fréquente divers établissements équestres toujours assoiffé de connaissance sur le cheval. Ingénieur des techniques agricoles, son expérience professionnelle conjugue porte à la fois sur les équipements et sols équestres et sur le cheval en tant que tel. 6ans passés au service ingénierie des Haras Nationaux ont développé ses compétences en terme de conception des sols équestres et de développer ses connaissances sur les questions de bien-être des chevaux. Il obtient le DU d’éthologie de l’université de Rennes avec mention. Convaincu que le bien-être du cheval n’a de sens que s’il est porté par une grande fonctionnalité de l’ensemble de la structure. A l’occasion de l’Equimetting infrastructures équestres du Lion d’Angers,il rejoint la société Horse Stop pour importer en France le concept très innovant de l’écurie active. Le partenariat avec HIT et l’approche scientifique du comportement équin font aujourd’hui bénéficier les porteurs de projet d’écurie active d’une compétence unique.
filet-foin-chevaux Une écurie active pour 2 chevaux est-ce possible ?

Les derniers articles par Arnaud Lallemand (tout voir)

Laissez un commentaire

All rights reserved Salient.