Skip to main content

Bien-être et végétation en écurie active

By 23 janvier 2023janvier 30th, 2023Aménagements, Articles

La végétation, et plus particulièrement les haies fourragères, sont des points à aborder lors de la conception de votre écurie active. Une haie fourragère correspond à une rangée d’arbres ou d’arbustes,  plantés pour leurs éléments nutritifs que l’herbe ne possède pas. Les espèces choisies sont adaptées en fonction de la zone géographique où vous vous situez. Leurs avantages sont multiples, pour le bien-être de vos chevaux et pour la biodiversité.

Dans cet article, nous allons vous présenter les différentes essences à ajouter ou non dans votre structure. Nous verrons également comment et quand les planter et en quoi elles sont un atout indispensable pour améliorer le bien-être équin au sein de votre écurie active.

Les essences toxiques

Pour bien choisir vos haies fourragères au sein de votre écurie active, nous vous présentons tout d’abord une liste non exhaustive des essences toxiques pour les chevaux :

2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active
  • L’If, c’est une plante qui se trouve souvent dans les parcs ou les jardins. Il est très toxique et 100 à 200g peuvent suffire à causer la mort d’un cheval qui en consommerait.
  • L’Erable sycomore ou negundo qui sont responsables de la myopathie atypique. C’est en automne ou au printemps qu’il faudra faire le plus attention, ce sont les deux périodes les plus à risque.
  • Le Gui, plante hémiparasite se développant en forme de touffe sur d’autres arbres comme les chênes ou les peupliers. Il possède des feuilles épaisses et les fleurs donnent de septembre à janvier des baies blanches contenant de la viscotoxine, à l’origine de leur toxicité.
  • La Digitale pourpre, le cheval ne s’intéresse généralement pas à cette plante toxique mais peut en consommer s’il n’a rien d’autre à manger.
  • Le Séneçon de Jacob, la plante est toxique et se trouve parfois dans les pâturages. Les chevaux s’y intéressent normalement peu mais certains chevaux peuvent la consommer même avec suffisamment d’herbe.
  • La Porcelle enracinée, c’est une plante toxique pour les chevaux et de plus en plus présente dans les jardins ou les prés.
  • Le Laurier rose, c’est un arbre toxique sur pied ou séché. La dose toxique est d’environ 25g.
  • Le Robinier faux-acacia (écorce), l’écorce est très toxique ainsi que les feuilles, les racines et les graines. La dose mortelle est d’environ 150g.

Pour éviter les intoxications, il est essentiel de se former afin de reconnaître les plantes toxiques de votre zone géographique et de vérifier les parcelles de pâturage où se trouvent vos équidés. Nous vous conseillons également de mettre en place des bonnes pratiques de pâturage en limitant le surpiétinement. Limiter l’ennui et la recherche alimentaire vers des plantes toxiques en proposant du fourrage à volonté aidera également à éviter les intoxications de vos chevaux.

Les essences comestibles

A l’inverse, il existe également des essences comestibles pour les chevaux et avec des propriétés très intéressantes pour leur alimentation.

Voici une liste non exhaustive des haies fourragères comestibles :

  • L’Argousier
  • L’Aubépine
  • L’Aulne glutineux
  • Le Bouleau
  • Le Charme
  • Le Cornouiller mâle
  • L’Hêtre
  • Le Noisetier
  • L’Orme Champêtre
  • Le Mûrier Platane
  • Les Poiriers/pommiers
  • Le Frêne
  • Le Tilleul
  • L’Ajonc d’Europe
2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active

Quand planter vos haies ?

Les meilleures périodes pour planter vos haies sont en fin d’automne ou en hiver. Cela peut paraître surprenant mais ces périodes assureront une bonne reprise des plants. Il est néanmoins déconseillé de planter durant certaines périodes : de gel, de fort ensoleillement, de vent sec ou encore quand votre sol est gorgé d’eau.

Pourquoi mettre de la végétation dans son écurie active ?

2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active

Les avantages d’ajouter de la végétation pour vos chevaux au sein d’une écurie active sont multiples.

Plus d’ombre

L’ajout de haies fourragères au sein de votre écurie active améliorera nettement le bien-être de vos chevaux lors de périodes de fortes chaleurs. Par l’ombre portée des arbres, les équidés pourront s’abriter du soleil. Les arbres d’ombrage sont le mûrier platane, le hêtre, le tilleul ou encore le frêne.

Une alimentation diversifiée

2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active

Lors de période de sécheresse, les chevaux ont accès à moins d’herbe et une solution pour palier à ce manque est de planter des arbres et arbustes fourragers. Les différentes espèces de haies fourragères mentionnées précédemment possèdent de nombreuses propriétés nutritives pour vos équidés. En ajouter au sein de votre écurie active est un réel atout pour diversifier l’alimentation de vos équidés et leur apporter des bénéfices qu’ils n’auraient pas dans une alimentation herbagère. Par exemple, les feuilles du noisetier sont anti-inflammatoires et anti-œdémateuses ou encore les folioles du frêne sont anti-inflammatoires, diurétiques, hypotenseuses et hypoglycémiantes.

Un brise-vent

Planter des haies fourragères permettra également à vos chevaux de s’abriter du vent. Il est néanmoins essentiel de respecter deux conditions pour que votre haie fourragère brise-vent soit efficace au maximum. Elle doit être :

  • Semi perméable pour freiner le vent sans le dévier
  • Haute pour avoir une longue portée
  • Homogène pour que le vent soit freiné de la même façon de la base jusqu’au sommet

Les haies brise-vent sont plutôt le Saule, le Noisetier ou encore l’Osier. Elles sont persistantes en hiver et ne perdront donc pas leurs feuilles pour continuer de protéger vos chevaux.

Un environnement plus calme

2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active

La création d’ilot paysager au milieu d’une écurie active permet également d’enrichir le milieu du cheval. On lui propose une solution de contournement et d’évitement de ses subordonnés. L’ajout de végétation dans une écurie active apporte donc plus de calme au sein du troupeau.

Un lieu plus esthétique

Le choix d’ajouter des plantes au sein de votre écurie active vient également harmoniser et embellir l’environnement. Ce sera un atout indéniable pour la clientèle. Une écurie active, c’est un univers très minéral où ajouter de la verdure rendra le cadre d’autant plus attrayant.

Comment les intégrer au mieux avec votre clôture ?

Voici quelques conseils pour intégrer au mieux les haies fourragères dans l’environnement de votre structure et notamment autour de vos clôtures:

  • Compter 1 mètre entre le tronc et la clôture : pour que les chevaux n’attaquent pas les troncs
  • Plutôt choisir une clôture bois qu’une clôture électrique quand ce sont des ilots dans l’écurie active : c’est plus esthétique et les chevaux peuvent s’approcher sans crainte pour grignoter
  • L’électrification de la clôture bois dépend des essences qu’il y aura derrière et également du niveau d’entretien que l’on souhaite

Pour le choix et l’installation de haies fourragères au sein de votre écurie active, vous pouvez faire appel à des professionnels comme Sabrina Peyrille, nutritionniste et comportementalise équin.

Bibliographie

  • https://equipedia.ifce.fr/elevage-et-entretien/alimentation/intoxication-alimentaire/le-robinier-plante-toxique
  • https://conseilsport.decathlon.fr/les-plantes-toxiques-pour-le-cheval
  • https://www.label-equures.com/bonnes-pratiques/conseils-techniques-pour-planter-des-haies-dans-une-exploitation-equine/
  • https://cheval-in.com/2021/12/17/la-haie-fourragere-un-atout-pour-le-cheval-et-la-biodiversite/
  • https://www.techniquesdelevage.fr/2016/02/influence-des-haies-et-brise-vent-sur-le-confort-des-animaux.html
2-NATURE-2-1024x576 Bien-être et végétation en écurie active

Leave a Reply

All rights reserved Salient.

Guide Complet
de 64 pages

Tout ce qu’il faut savoir pour créer son Ecurie Active

Découvrir